Durfort

Durfort, circulade médiévale

St-Hippolyte-du-Fort

St-Hippolyte-du-Fort au pied de la Marianne

Monoblet

Monoblet,
sur la route vers les Cévennes

Cros

Cros blotti au creux de son vallon

Col de Fosses à Colognac

Le Col des Fosses au-dessus de Colognac

Durfort, St Thomas

Ruine de St Thomas de la Souche, ancienne église paroissiale de Durfort

St-Hippolyte-du-Fort

St-Hippolyte-du-Fort,
porte des Cévennes

St-André de Conqueyrac

La chapelle romane St-André à Conqueyrac

La plaine de Pompignan

Les premiers contreforts des Cévennes depuis la plaine de Pompignan

Accueil > Territoire > Saint-Jean-de-Crieulon

SAINT JEAN-DE-CRIEULON

Saint Jean-de-Crieulon

Il est curieux de noter que le nom de Saint Jean-de-Crieulon ne s'applique à aucun habitat.
C'est le principal hameau de la commune, Villesèque qui, le premier, apparaît dans les textes anciens : dès 1292, l'on trouve mention de Villa Sicca, qui peut se traduire par « domaine, lieu sec ».
C'est seulement en l'an 1582 qu'apparaît le nom de « Sainct-Iean-de-criolon, balhage de Sauve ». Saint Jean-de-Crieulon désignait alors un modeste prieuré sis au bord d'une petite rivière : le Crieulon. Ce prieuré Saint Jean se trouvait à l'emplacement actuel du Mas de l'Église.

Le pont romain

Le pont « romain »


Le Crieulon est un modeste affluent de la rive orientale du Vidourle qu'il rejoint sur le territoire de la commune d'Orthoux.
S'il semble difficile de croire aujourd'hui qu'il faisaient tourner des moulins, il y avait encore au XIXème siècle, un moulin à farine et un à huile sur la commune.

Près de la petite route qui relie Saint Jean-de-Crieulon à Sauve, l'on peut admirer un pont qui serait d'origine romaine.

Se loger

Gîtes ruraux

  Accueil    Plan du site    Contact    FAQ    Nos brochures    Galeries photos    Liens    Mentions légales    Espace Pros    Nos engagements   Haut de page