Durfort

Durfort, circulade médiévale

St-Hippolyte-du-Fort

St-Hippolyte-du-Fort au pied de la Marianne

Monoblet

Monoblet,
sur la route vers les Cévennes

Cros

Cros blotti au creux de son vallon

Col de Fosses à Colognac

Le Col des Fosses au-dessus de Colognac

Durfort, St Thomas

Ruine de St Thomas de la Souche, ancienne église paroissiale de Durfort

St-Hippolyte-du-Fort

St-Hippolyte-du-Fort,
porte des Cévennes

St-André de Conqueyrac

La chapelle romane St-André à Conqueyrac

La plaine de Pompignan

Les premiers contreforts des Cévennes depuis la plaine de Pompignan

Accueil > Territoire > Saint-Bénézet

SAINT-BÉNÉZET

Saint-Bénézet au sommet d'une colline

Saint-Bénézet domine les collines tailladées de combes profondes qui épousent les méandres décrits par le Gard. Entouré de clairières de chênes et d'oliviers le village se trouve en position surélevée et cachée qui en fait un observatoire prodigieux englobant toute l'étendue des Cévennes.

St Bénézet

Cette situation lui a valu de jouer un rôle majeur dans les mouvements huguenots du bas pays, en donnant la clef d’une vaste étendue boisée.

Entre les monts cévenols et les garrigues, ce véritable « désert » était un refuge idéal. Ainsi, de nombreuses réunions clandestines et de nombreux camisards pourchassés n’ont cessé d’investir ce massif.

La statue-menhir

La statue-menhir de Candélaïre

Une stèle anthropomorphe, formée d'une dalle en calcaire dur haute de 64,5 cm, fut découverte en 1930 lors de travaux agricoles dans un vaste champ situé au sud du village au quartier de Candélaïre. Elle est aujourd'hui conservée chez M. de Labouchère, à St Bénézet.

Admirablement conser­vée, les motifs sont bien dégagés. Le visage en écusson, légèrement inclinée, est animé par des yeux en pastilles. Les bras sont en position orante. Le man­teau est marqué par des stries latérales. Le dos n'est pas orné car elle était destinés à être vus de face : C'était le pilier d'une tombe.

La principale originalité de la statue-menhir de Saint-Bénézet est la position des avant-bras qui se recourbent sur la poitrine, les deux mains à plat se dressant comme pour la cacher ou dans un geste de prière ou d'adoration.

Comme ses voisines de Bragassargues et Saint-Théodorit, elle a été façonnée au Chalcolithique et appartient à la civilisation du Fontbuxien - de Fontbouisse, près de Sommières – qui débutent vers 2600 av. J.C.

Se loger

Gîtes ruraux

  Accueil    Plan du site    Contact    FAQ    Nos brochures    Galeries photos    Liens    Mentions légales    Espace Pros    Nos engagements   Haut de page