Durfort

Durfort, circulade médiévale

St-Hippolyte-du-Fort

St-Hippolyte-du-Fort au pied de la Marianne

Monoblet

Monoblet,
sur la route vers les Cévennes

Cros

Cros blotti au creux de son vallon

Col de Fosses à Colognac

Le Col des Fosses au-dessus de Colognac

Durfort, St Thomas

Ruine de St Thomas de la Souche, ancienne église paroissiale de Durfort

St-Hippolyte-du-Fort

St-Hippolyte-du-Fort,
porte des Cévennes

St-André de Conqueyrac

La chapelle romane St-André à Conqueyrac

La plaine de Pompignan

Les premiers contreforts des Cévennes depuis la plaine de Pompignan

Liouc

Liouc

Situé dans la moyenne vallée du Vidourle, à proximité immédiate de Quissac, sur l’ancienne voie romaine reliant Alès à Castelnau le Lez, Liouc est certainement un des plus anciens villages du Gard. La plus ancienne mention est attestée dès 1108 sous le vocable de « villa leucensis ». « Villa » désignant en latin un domaine agricole, tandis que « leucensis », dérivé du mot « leuca » (pierre plate, borne) proviendrait d’une borne en bordure d’un des chemins qui traversaient le village.

La voie romaine

Une ancienne voie romaine reliait Alès à Castelnau le Lez (situé près de Montpellier).
Cet axe, appelé voie pénétrante préromaine, faisait partie d'un réseau « routier » dense raccordé à la voie Domitienne (voie principale en Languedoc reliant le Rhône aux Pyrénées).
Axe commercial, il permettait aux habitants du nord de s'approvisionner en denrées telles que sel, vin... et d'acheminer inversement céréales, laine... aux habitants du sud.

Aujourd'hui la voie romaine traverse le hameau de La Rouvière situé sur la RD 208

La Fontaine

La Fontaine de Liouc
Situé au pied du village, une source naturelle qui n'a jamais tarit, servait anciennement d'approvisionement en eau potable. Elle est au centre d'un complexe hydraulique remarquable comportant :
• un édifice maçonné autour de la source,
• un lavoir,
• un abreuvoir,
• un aqueduc, carrelé de tommettes, acheminant l’eau de la source vers les jardins et terres cultivées de Liouc,
• le ruisseau Micou, dont le fond était caladé de pierres calcaires,
• un escalier caladé montant vers le village, dont certaines portions conservaient des pierres analogues au caladage du Micou.

Le patrimoine en Piémont Cévenol :
 La fontaine et sa calade à Liouc

  Accueil    Plan du site    Contact    FAQ    Nos brochures    Galeries photos    Liens    Mentions légales    Espace Pros    Nos engagements   Haut de page