Durfort

Durfort, circulade médiévale

St-Hippolyte-du-Fort

St-Hippolyte-du-Fort au pied de la Marianne

Monoblet

Monoblet,
sur la route vers les Cévennes

Cros

Cros blotti au creux de son vallon

Col de Fosses à Colognac

Le Col des Fosses au-dessus de Colognac

Durfort, St Thomas

Ruine de St Thomas de la Souche, ancienne église paroissiale de Durfort

St-Hippolyte-du-Fort

St-Hippolyte-du-Fort,
porte des Cévennes

St-André de Conqueyrac

La chapelle romane St-André à Conqueyrac

La plaine de Pompignan

Les premiers contreforts des Cévennes depuis la plaine de Pompignan

Accueil > Territoire > Bragassargues

BRAGASSARGUES

La plaine de Bragassargues

Ce paisible village est traversé par le chemin de randonnée GR 63 qui relie Avignon aux Cévennes.
Ruelles anciennes et maisons de pierres confèrent au centre du village un charme méridional.

Les terres sont majoritairement constituées de bois et de pâtures. Les cultures sont principalement consacrées à la céréaliculture, complétée à la marge d'oliviers et de mûriers. La vigne y est cultivée sur les coteaux des collines calcaires.

La statue-menhir

Une statue-menhir, pierre sculptée anthropomorphe haute de 51 cm a été découverte sur le territoire de la commune, au château de Roux en 1902. Datant du chalcolithique, elle appartiendrait à la civilisation Fontbuxienne, seconde moitié du troisième millénaire et première moitié du deuxième millénaire av. J.C.
Cette statue-menhir a des attaches très étroites avec celle de Saint-Bénézet et de Saint-Théodorit.
Une copie est visible dans une niche à la mairie, l’original étant actuellement exposée au muséum d'histoire naturelle de Nîmes.

Des céramiques découvertes au castellas de Roucaute datées des Ve et VIe siècle av. J.C. ainsi que des vestiges d'une enceinte attesteraient d'une occupation humaine sur le territoire de Bragassargues à la période protohistorique.
Sur le même site, subsistent des vestiges des murs du donjon et une partie de l'enceinte d'un château du XIIème siècle.

Bragassargues est mentionné pour la première fois en 959, sous le nom de « Bracacianicus ».

Bragassargues

Jacques Bonbonnoux nait à Bragassargues le 18 avril 1673. Son père, jacques Bonbonnoux, est originaire de Monoblet et sa mère Anne Durand, de la petite commune de Fressac.

Après avoir appris le métier de cardeur à Canaules, il rejoint les camisards au début de 1703. Brigadier de Cavalier, il part pour la clandestinité lorsque celui-ci se rend. Dans son « cher Coutach », il tiendra le Désert avec les derniers résistants pendant plus de 27 années avant de s'exiler définitivement en Suisse.

Le puits de Bragassargues

Le puits, vraisemblablement construit au XIXème siècle, se compose d’un puits-pompe surmonté d’une ferronnerie et d’un abreuvoir. Circulaire, est construit en maçonnerie de pierre, avec une portion droite de briques à l’endroit où le puiseur se penchait pour amener le seau.

Le patrimoine en Piémont Cévenol :
 Le puits de Bragassargues

  Accueil    Plan du site    Contact    FAQ    Nos brochures    Galeries photos    Liens    Mentions légales    Espace Pros    Nos engagements   Haut de page